Salut Frédéric peux-tu te présenter ?

Fred, 42 ans, ex co-fondateur de Dress-Me en 2010-2013

 

Peux-tu nous présenter ton équipe ?

JB et Romain sont co-fondateurs de la Web Agency Studio Melipone, avec qui j’avais déjà travaillé sur Dress-Me et comme cela s’est très bien passé à l’époque malgré l’échec du projet, c’est donc naturellement que je leur ai proposé ce nouveau projet.

Explique-nous ce qu’est Gentle ?

Gentle est une application pour les couples désirant rebooster leurs liens, en particulier par le biais du renforcement de la complicité sexuelle, qui a tendance à s’étioler avec le temps, poussant les gens vers d’autres bras…

 

En premier lien, c’est un site de rencontres pour couples ouverts, libertins diront certains, mais pas que. En effet, les sites traitant de la question sont souvent très directs – dès inscription, il n’est pas rare qu’un couple totalement débutant se fasse accoster par une photo de pénis en guise d’avatar… – et font donc fuir les coquins occasionnels voulant juste pimenter leur vie érotique sans devenir pour autant des échangistes.

 

Et c’est là que Gentle entre en jeu, en permettant plus de douceur, d’élégance, en modérant toutes les photos, qui peuvent être explicites mais qui sont alors floutées avec un avertissement : il suffit alors d’effleurer la photo pour la voir apparaître…

 

De même, nous gérons un vrai profil de couple : sur Gentle, on peut faire des conversations à 4 car on sait toujours qui parle dans le couple, ce qui est souvent un problème.

Enfin, nous avons un système innovant de gestion de contenu où les profils peuvent choisir de laisser des textes ou des photos, en décidant d’y accoler un prix pour les voir, afin de créer du désir.

 

Ce péage se fait sous forme de crédit, car Gentle a un modèle freemium : il faut acheter des crédits Gentle pour certaines actions, comme dévoiler du contenu d’autres personnes ou entrer en contact.

 

A noter que Gentle n’est pas une application sur store, Apple et Google refusant ce type de contenu. Mais nous avons parfaitement su recréer l’environnement mobile depuis un navigateur : ce fut un très gros travail que nous polissons encore:)

 

Comment est née l’idée ?

 

En fait, à la base, c’est une commande d’un vrai libertin qui ne trouvait rien dans l’offre existante et qui nous a fait un cahier des charges. Nous nous sommes associés et avons produit un premier MVP en suivant ses pré-requis métier : il s’agissait donc d’une application mobile de rencontre libertine, ce qu’elle est toujours en partie.

 

Car au bout de quelques mois, cette personne a dû nous quitter pour raison de santé, nous laissant sur les bras une application alors qu’aucun autre associé n’était libertin.

Il a alors fallu choisir : perdre tout notre travail, ou en faire quelque chose d’autre.

 

Et c’est là qu’on s’est posé la question : et pour nous, cela signifierait quoi d’entrer dans ce milieu ? Et ce fut à ce moment que le déclic et la nouvelle orientation est arrivée, aidé par des enquêtes qui montraient que si 4 à 5% des français sont libertins, dans les grandes villes, ils sont entre 12 et 15% à vouloir s’y engager sans trop savoir comment.

Nous allions créer une application qui pourrait prendre en compte ces hésitations, ces questions, ce chemin à faire pour un couple, qui n’est pas sans risques.

 

Si j’ai bien compris l’idée et de remettre la séduction au cœur du libertinage ?

 

Séduction, mais surtout douceur et élégance.

Pour certains libertins, très à l’aise avec leurs corps et leurs désirs, il est souvent difficile de « redescendre » à leur époque de débutant, et ils peuvent donc sembler un peu trop direct, voire parfois glauques aux yeux des néophytes qui, même en étant curieux, n’iront pas directement vers une orgie, mais devront passer par des étapes : curiosité, questions, discussions, aller voir, essayer un peu, beaucoup, peut-être passionnément !

 

D’ailleurs, souvent, les gens confondent libertinage avec échangisme, alors que la palette de pratiques libertines est très étendue et que rien ni personne n’oblige un couple à faire ce qu’il ne désire pas : certains libertins sont juste voyeurs !

 

Mais en tous les cas, il fallait trouver un lieu où cela pouvait se faire en douceur, en respectant infiniment l’intimité et la complicité du couple.

D’ailleurs, sur Paris pour le moment, nous organisons des soirées Gentle d’initiation et cela se passe très bien : http://www.letagparfait.com/fr/2016/12/03/en-immersion-dans-un-club-echangiste-avec-gentle/

 

Enfin, nous écrivons beaucoup sur le blog et au sein de notre newsletter sur www.gentleapp.com, qui permet aussi d’accèder à l’application via le navigateur de son smartphone.

 

Merci Frédéric

 

Merci Christian !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here